Trichotillomanie Minoxidil Greffe de cheveux Chute de cheveux

Greffes de cheveux et implants capillaires

La greffe de cheveux (également appelée "implant capillaire", "transplantation de cheveux", "autogreffons", "microgreffons capillaires", "minigreffons de cheveux", etc.) est une technique efficace pour retrouver une chevelure "normale" après un calvitie ou tout autre problème qui serait arrivé à son terme et qui aurait entraîner la perte définitive des cheveux sur une zone donnée. L'opération chirurgicale consiste au prélèvement de follicule pilleux vivants à l'arrière de la tête (là où la calvitie n'opèrent pas, autrement dit en haut de la nuque, au niveau de ce qui est appelée la couronne d'Hippocrate), pour être implanté sur les zones dégarnies. Ce traitement chirurgical ne lutte pas contre la calvitie, mais qui se contente de combler les traces de la calvitie. C'est une nuance qu'il faut bien comprendre, en effet on est aujourd'hui incapable de créé un cheveux, la seul possibilité est de "redistribuer les cheveux". La greffe de cheveux est néanmoins très efficace aussi bien chez un homme que chez une femme.

A qui est destiné la transplantation capillaire

La transplantation capillaire n'est pas destinée à tous les cas de figure en effet il n'est pas conseiller de la pratiquer chez les jeunes. La calvitie peut commencer à prendre dès 20 ans, mais la greffe de cheveux n'est pas à faire sans prévision de la chute des cheveux, en effet si la calvitie n'a pas finie de creuser la chevelure, des implants capillaires ne feraient que former des touffes de cheveux au milieu d'une perte programmée et qui ne s'arrêtera pas s'il elle est due à une calvitie héréditaire.

La transplantation de cheveux est donc à conseiller aux personnes dont les cheveux ne repoussera pas naturellement et qui dont l'alopécie ou la calvitie à cesser de se développer (il est ainsi déconseillé d'y avoir recours avant 25 ans). Le coût de l'opération étant assez important pour y réfléchir à deux fois avant de passer à l'acte. Pour être sûr que votre calvitie n'évoluera plus vous devez demander un pronostic évolutif de votre système capillaire. Vous serez ainsi sûr que l'alopécie ne va pas encore se développer et que les cheveux qui seront prélevés pour être implantés seront longuement viables.

L'évolution des méthodes de greffes de cheveux

Lorsque les cheveux sont déplacés d'un endroit de la tête à un autre, ils conservent leur pouvoir génétique originel en restant insensibles à l'action des androgènes, jusqu'au début des années 1990, les cheveux étant toujours implantés par touffes de manière très régulière, les résultats obtenus étaient peu esthétiques, véritables ''champs de poireau''. L'intervention était plutôt douloureuse, sanglante, inconfortable dans ses suites, nécessitant de garder un pansement pendant au moins huit jours, il faut attendre le début des années 1990 pour voir les progrès considérables de la technique capillaire.

L'apparition de nouveaux instruments chirurgicaux a enfin permis de greffer des cheveux un à un, la microtransplantaion capillaire est née. Si le principe en lui-même n'a pas changé, la miniaturisation des greffons a permis d'utiliser au maximum le capital cheveu du patient tout en reconstituant une chevelure totalement naturelle, à l'opposé des greffes traditionnelles, cette intervention qui est devenue quasiment indolore se déroule dans un confort total, et permet au patient de retrouver une chevelure "naissante" dans l'heure qui suit l'opération sans le moindre pansement (le délai de repousse du cheveu est quant à lui de 2 à 3 mois). En plus de corriger la calvitie androgénique, la microtransplantation permet également la correction d'autres alopécies telle celles des sourcils, de la barbe, de la moustache et du pubis, elle est aussi utilisée pour ajuster les lignes frontales élevées suite à un lifting du visage. Les autre méthodes chirurgicales classiques, la réductions tonsurales ou la technique des lambeaux et expandeurs reste une technique de chirurgie lourde, très douloureuse qui laisse souvent de vilaines cicatrices et présente des risques importants de complications, notamment en cas de nécrose. Il existe également des perturbations importantes de sens et de distribution des cheveux, la microtransplatation capillaire reste aujourd'hui une véritable solution contre la calvitie.

Dangers et risques des implants caipllaires

Mis à part les dangers déjà évoqués plus haut, qui concerne les cas de transplantations trop précoces de cheveux, il n'y a pas vraiment de risques connus. Le seul danger est de tomber sur un praticien incompétent, renseignez vous donc bien avant de passer sous la coupe d'un chirurgien sur ces compétences et ses références. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou d'un spécialiste.

Prix / Tarif / Coût

Il faut savoir que le coût va dépendre du praticien qui réalisera l'opération et du nombre de cheveux et de séances nécessaires. Renseignez-vous donc sur le prix de la séance mais également sur le nombre total de séance. Généralement le prix de la séance va de 1500€ à plus de 4500€, le prix étant bien souvent fonction du nombre d'implants capillaires réalisés il vous faudra certainement moins de séances à 4500€ que de séances à 1500€, les prix peuvent ainsi s'équilibrer.